`
Le 21 mai 

MACBETTU

Alessandro Serra

Théâtre
liberte

À quoi reconnait-on un chef d’œuvre, une pièce culte, un classique ? Si aucune réponse ne s’impose, il est un indice à prendre en compte : l’appétit des artistes pour s’en emparer et l’adapter comme bon leur semble, sans que le texte ne s’en trouve amoindri. Macbeth en fait assurément partie. Il faut dire que son argument n’est pas prêt de se démoder : Macbeth, poussé par sa femme commet un régicide pour s’emparer du pouvoir. Culpabilité et paranoïa les gagnent peu à peu et finissent par sombrer dans la folie. Inspiré par les carnavals de l’arrière-pays sarde, le metteur en scène italien Alessandro Serra a eu une révélation : il y a beaucoup de points communs entre les rites sardes (les cloches lugubres, les masques noirs menaçants, les peaux de bêtes sur le dos, les forces surnaturelles de la nature...) et l’œuvre du dramaturge. Voilà donc Macbettu, joué en sarde dans la pure tradition du théâtre élisabéthain (à savoir uniquement des hommes, même pour les rôles féminins). D’une grande beauté formelle, le spectacle allie drame et comédie, le somptueux à l’effrayant et prouve qu’hier comme aujourd’hui, l’ivresse du pouvoir ne s’apaise qu’au prix du sang.

Meilleur spectacle UBU 2017
Prix ANCT 2017 (associazione nazionale dei critici di teatro)

Spectacle en sarde surtitré en français

Châteauvallon vous emmène au Liberté

De Alessandro Serra
D’après Macbeth de William Shakespeare
Avec Fulvio Accogli, Andrea Bartolomeo, Leonardo Capuano, Giovanni Carroni, Andrea Carroni, Maurizio Giordo, Stefano Mereu, Felice Montervino
Traduction en sarde et conseil linguistique Giovanni Carroni
Collaboration aux mouvements sur plateau Chiara Michelini
Musique pierres sonores de Pinuccio Sciola
Compositions pierres sonores Marcellino Garau
Mise en scène, décors, lumières et costumes Alessandro Serra
  • Horaires
  • mardi 21 mai 20h30
Durée : 1H30
Les spectacles à venir

Production Sardegna Teatro en collaboration avec compagnia Teatropersona ; Directeur Tournée International Aldo Grompone. Avec le soutien de la Fondazione Pinuccio Sciola et Cedac Circuito Regionale Sardegna