`
Du 15 juin au 17 juin

LE CAS SNEIJDER

D. BEZACE

Théâtre coproduction

Didier Bezace aime apprivoiser au théâtre les œuvres littéraires. Comme le livre de Jean-Paul Dubois, Le cas Sneijder, à l’écriture piquante et cocasse. Il a succombé au charme de son héros, Paul, dont la lucidité sur l’état du monde en général et du sien en particulier est fait d’anticonformisme et d’hypocrisie. À son humour volontaire, ou non, qui le marginalise et l’entraîne dans un univers décalé. De la page à la scène, il préserve le même précieux équilibre entre sourire et gravité, humour et étrangeté qui peuvent faire croire à un songe, ou à un cauchemar. À moins que ce ne soit un conte kafkaïen… Accueilli pour la première fois à Châteauvallon, Didier Bezace est en bonne compagnie, entouré de son équipe artistique, d’un chien et de cinq comédiens parmi lesquels Pierre Arditi, compagnon de route, auquel il confie le rôle de Paul. Cet homme qui a survécu à un événement tragique et ne supporte plus le vacarme du monde moderne.

EN SAVOIR + http://www.ksamka.com/ksamka-produc...

Mise en scène et adaptation- Didier Bezace
Paul Sneijder- Pierre Arditi
Distribution en cours
  • horaires
  • jeudi 15 juin 20h30
  • vendredi 16 juin 20h30
  • samedi 17 juin 20h30
Les spectacles à venir
PRODUCTION CHÂTEAUVALLON

Ziryab

Produire, coproduire c’est accompagner les artistes dans leur démarche de création à travers des résidences, de la mise à disposition de lieux de travail, de l’accueil technique et financier.
Produire, coproduire, c’est aussi partager des aventures humaines et artistiques, tisser du lien entre le public et les artistes qui deviennent de vrais compagnons de route.
Chaque année, Châteauvallon-Scène Nationale accompagne plus d’une vingtaine de spectacles. Aujourd’hui, il s’agit de près d’une quarantaine de spectacles coproduits par Châteauvallon-Scène nationale qui sont présentés dans toute la France et à l’international chaque saison.

Daniel San Pedro a plusieurs fois expérimenté le mélange des cultures qu’il aime confronter, comme une invitation au voyage et à la poésie. Cette fois, il met en scène la biographie du musicien irakien Abu el-Hassan Ali ben Nafi, écrite comme un conte des mille et une nuits par Jesus Greus, historien et artiste espagnol. Daniel San Pedro franchit siècles et continents pour aller à la rencontre du surnommé Ziryab, et raconter son fabuleux périple jusqu’à Cordoue. Cette histoire vraie, récit à deux voix et en musique pourrait commencer par « Il était une fois à Bagdad »… La création aura lieu à Casablanca et la première en France à Châteauvallon où le projet est né sous forme de lectures en appartement dans les quartiers, les centres sociaux et les lycées.
Le spectacle est donc un retour à la source, mais aussi l’aboutissement du propre voyage de Daniel San Pedro, metteur en scène et interprète. Il a traversé la Méditerranée, travaillé avec Fatym Layachi et Mhamed El Menjra, mêlé le Français, l’Arabe et l’Espagnol aux sons de la musique Arabo-Andalouse inventée par Ziryab. Tout un symbole.