`
Le 19 mai 

CE NE ANDIAMO PER NON

DARVI ALTRE PREOCCUPAZIONI

Théâtre

Au cœur de la crise économique grecque, quatre retraitées sans familles ni enfants sont retrouvées mortes. Elles se sont suicidées, sacrifiées, pour ne plus être un poids pour la société. La question que leur geste soulève est au cœur du texte de Petros Markaris, Justicier d’Athènes, écrit en 2011 et adapté à la scène par Daria Deflorian et Antonio Tagliarini. Habitués à travailler seuls, les deux auteurs italiens s’entourent cette fois de Monica Piseddu et Valentino Villa, recomposant d’une certaine manière le quatuor originel. Un retour à la réalité, mais quelle réalité ? Comme une enquête, la pièce procède par bribes, par reconstitution, véritable investigation à l’intérieur et à l’extérieur de ces figures dont on ne connaît que leur choix ultime et leur fin tragique. Entre comédiens et public l’échange est intime, il nous tend le miroir du monde et son cortège d’injustices.

Spectacle en italien surtitré

Inspiré par une image du roman Le Justicier d’Athènes de Pétros Márkaris
Un spectacle de - Antonio Tagliarini et Daria Deflorian
Collaboration au projet - Monica Piseddu et Valentino Villa
Lumière - Gianni Staropoli
Décor - Marina Haas
Organisation - Anna Pozzali
Accompagnement et diffusion à l’international - Francesca Corona
Communication - PAV
Avec - Daria Deflorian, Monica Piseddu, Antonio Tagliarini, Valentino Villa
  • horaires
  • vendredi 19 mai 20h30
Les spectacles à venir
PRODUCTION CHÂTEAUVALLON

Ziryab

Produire, coproduire c’est accompagner les artistes dans leur démarche de création à travers des résidences, de la mise à disposition de lieux de travail, de l’accueil technique et financier.
Produire, coproduire, c’est aussi partager des aventures humaines et artistiques, tisser du lien entre le public et les artistes qui deviennent de vrais compagnons de route.
Chaque année, Châteauvallon-Scène Nationale accompagne plus d’une vingtaine de spectacles. Aujourd’hui, il s’agit de près d’une quarantaine de spectacles coproduits par Châteauvallon-Scène nationale qui sont présentés dans toute la France et à l’international chaque saison.

Daniel San Pedro a plusieurs fois expérimenté le mélange des cultures qu’il aime confronter, comme une invitation au voyage et à la poésie. Cette fois, il met en scène la biographie du musicien irakien Abu el-Hassan Ali ben Nafi, écrite comme un conte des mille et une nuits par Jesus Greus, historien et artiste espagnol. Daniel San Pedro franchit siècles et continents pour aller à la rencontre du surnommé Ziryab, et raconter son fabuleux périple jusqu’à Cordoue. Cette histoire vraie, récit à deux voix et en musique pourrait commencer par « Il était une fois à Bagdad »… La création aura lieu à Casablanca et la première en France à Châteauvallon où le projet est né sous forme de lectures en appartement dans les quartiers, les centres sociaux et les lycées.
Le spectacle est donc un retour à la source, mais aussi l’aboutissement du propre voyage de Daniel San Pedro, metteur en scène et interprète. Il a traversé la Méditerranée, travaillé avec Fatym Layachi et Mhamed El Menjra, mêlé le Français, l’Arabe et l’Espagnol aux sons de la musique Arabo-Andalouse inventée par Ziryab. Tout un symbole.