`
Du 21 juillet au 22 juillet

CARMEN

CIE NATIONALE DE DANSE

Danse

Qui mieux que la Compagnie nationale de danse d’Espagne pour épouser le tempérament passionné et fougueux de Carmen ? Surtout quand son directeur José Martinez confie la chorégraphie à un homme venu du Nord, Johan Inger, chorégraphe associé au prestigieux Nederlands Dans Theater ! Revisitant le mythe sans jamais le trahir, le chorégraphe suédois déplace savamment le cadre originel du roman - l’usine de tabac, les abords de Séville et les montagnes de Ronda - dans une banlieue délaissée, et centre son propos sur la violence au travers du regard pur d’un enfant. Dress code intemporel en rouge, blanc et noir ; jeu de miroirs démultipliant les silhouettes à l’infini ; spectre lumineux précieux entre éclats colorés et ombres noires : l’alliance du chaud et du froid donne un nouveau souffle au ballet qui redouble d’énergie et de volupté. Plus que jamais Carmen est une héroïne libre, courageuse, contemporaine… voire même une personnalité apocalyptique.

Directeur artistique - José Martinez
22 danseurs
Chorégraphie - Johan Inger
Assistante chorégraphie - Urtzi Aranburu
Musique - Rodion Shchedrin et Georges Bizet
Musique originale additionnelle - Marc Álvarez
Costumes - David Delfín
Dramaturgie - Gregor Acuña-Pohl
Scénographie - Curt Allen Wilmer (AAPEE)
Conception d’éclairage - Tom Visser
  • horaires
  • vendredi 21 juillet 22h00
  • samedi 22 juillet 22h00
Les spectacles à venir
PRODUCTION CHÂTEAUVALLON

Ziryab

Produire, coproduire c’est accompagner les artistes dans leur démarche de création à travers des résidences, de la mise à disposition de lieux de travail, de l’accueil technique et financier.
Produire, coproduire, c’est aussi partager des aventures humaines et artistiques, tisser du lien entre le public et les artistes qui deviennent de vrais compagnons de route.
Chaque année, Châteauvallon-Scène Nationale accompagne plus d’une vingtaine de spectacles. Aujourd’hui, il s’agit de près d’une quarantaine de spectacles coproduits par Châteauvallon-Scène nationale qui sont présentés dans toute la France et à l’international chaque saison.

Daniel San Pedro a plusieurs fois expérimenté le mélange des cultures qu’il aime confronter, comme une invitation au voyage et à la poésie. Cette fois, il met en scène la biographie du musicien irakien Abu el-Hassan Ali ben Nafi, écrite comme un conte des mille et une nuits par Jesus Greus, historien et artiste espagnol. Daniel San Pedro franchit siècles et continents pour aller à la rencontre du surnommé Ziryab, et raconter son fabuleux périple jusqu’à Cordoue. Cette histoire vraie, récit à deux voix et en musique pourrait commencer par « Il était une fois à Bagdad »… La création aura lieu à Casablanca et la première en France à Châteauvallon où le projet est né sous forme de lectures en appartement dans les quartiers, les centres sociaux et les lycées.
Le spectacle est donc un retour à la source, mais aussi l’aboutissement du propre voyage de Daniel San Pedro, metteur en scène et interprète. Il a traversé la Méditerranée, travaillé avec Fatym Layachi et Mhamed El Menjra, mêlé le Français, l’Arabe et l’Espagnol aux sons de la musique Arabo-Andalouse inventée par Ziryab. Tout un symbole.