`
Le 18 juillet 

4X4 : EPHEMERAL ARCHITECTURES

GANDINI JUGGLING

Cirque

À l’avant-garde du cirque contemporain depuis les années 1990, les Gandini Juggling inscrivent à leur palmarès une nouvelle palme d’or, celle du Festival International du Mime de Londres 2015 pour 4x4 : Ephemeral Architectures. Dirigée par Sean Gandini, jongleur de renommée mondiale, et chorégraphiée par Ludovic Ondiviela, premier danseur du Royal Ballet cette création est aussi talentueuse que leur succès international Smashed ! Et pour cause, cette bande de performeurs allie l’art du jonglage et de la danse avec une précision mathématique et un sens de l’élégance à nuls autres pareils. Ici, quatre danseurs classiques font jeu égal avec quatre jongleurs pour créer dans un même élan un voyage éphémère à travers le temps et l’espace. Le tout dans un style si simple, si fluide, si juste qu’il laisse bouche bée, et une mécanique huilée au millimètre sidérante. Cela tient de la magie : les mouvements des uns et des autres s’accordent sans fausse note, entre arabesques et fusion, sauts et cascades à trois ou cinq balles, dans un ballet jonglé aux mille et une variations.

Directeur- Sean Gandini
Coordinateur artistique - Emma Lister
Chorégraphe- Ludovic Ondiviela
Compositeur- Nimrod Borenstein
Designer Lumières - Guy Hoare
Jongleurs - Kati Ylä-Hokkala, Kim Huynh, Owen Reynolds, Sakari Männistö
Danseurs- Erin O’Toole, Joe Bishop, Kate Byrne, Kieran Stoneley
Musique en live - Camerata Alma Viva
Conseiller artistique - Matthew Hawkins
Gestion- Marina Arranz, Tara Boland, Anne-Agathe Prin, Peter Puskas
  • horaires
  • mardi 18 juillet 22h00
Les spectacles à venir
PRODUCTION CHÂTEAUVALLON

Ziryab

Produire, coproduire c’est accompagner les artistes dans leur démarche de création à travers des résidences, de la mise à disposition de lieux de travail, de l’accueil technique et financier.
Produire, coproduire, c’est aussi partager des aventures humaines et artistiques, tisser du lien entre le public et les artistes qui deviennent de vrais compagnons de route.
Chaque année, Châteauvallon-Scène Nationale accompagne plus d’une vingtaine de spectacles. Aujourd’hui, il s’agit de près d’une quarantaine de spectacles coproduits par Châteauvallon-Scène nationale qui sont présentés dans toute la France et à l’international chaque saison.

Daniel San Pedro a plusieurs fois expérimenté le mélange des cultures qu’il aime confronter, comme une invitation au voyage et à la poésie. Cette fois, il met en scène la biographie du musicien irakien Abu el-Hassan Ali ben Nafi, écrite comme un conte des mille et une nuits par Jesus Greus, historien et artiste espagnol. Daniel San Pedro franchit siècles et continents pour aller à la rencontre du surnommé Ziryab, et raconter son fabuleux périple jusqu’à Cordoue. Cette histoire vraie, récit à deux voix et en musique pourrait commencer par « Il était une fois à Bagdad »… La création aura lieu à Casablanca et la première en France à Châteauvallon où le projet est né sous forme de lectures en appartement dans les quartiers, les centres sociaux et les lycées.
Le spectacle est donc un retour à la source, mais aussi l’aboutissement du propre voyage de Daniel San Pedro, metteur en scène et interprète. Il a traversé la Méditerranée, travaillé avec Fatym Layachi et Mhamed El Menjra, mêlé le Français, l’Arabe et l’Espagnol aux sons de la musique Arabo-Andalouse inventée par Ziryab. Tout un symbole.