Le promontoire du songe

Philippe Berling

Théâtre

Récit sensoriel pour le moins extra-terrestre, Le promontoire du songe de Victor Hugo est un hymne au rêve et à l’imagination.

À découvrir les yeux grand ouverts.

En 1834, Victor Hugo observe la lune avec un télescope à l’Observatoire de Paris. D’abord, il ne voit rien si ce n’est « une espèce de trou dans l’obscur ». Mais à la faveur du lever du soleil, voilà qu’il aperçoit peu à peu des monts et reliefs, dont un volcan baptisé le « Promontoire du songe » qui déclenche en lui d’étranges visions et sensations.

De cette expérience sensorielle est né un récit resté longtemps confidentiel, un hymne au rêve et à la force de l’imagination dont s’empare le metteur en scène Philippe Berling. Voilà donc le comédien Ivan Dmitrieff, seul en scène pour être la réincarnation de Victor Hugo en chaman : l’homme qui a reçu un « coup de lune », qui disserte sur la puissance du rêve et prône la liberté des créateurs et des aventuriers de l’esprit.

Dans son petit théâtre d’ombres, il a pour partenaires divers objets tels un gong chinois, un piano d’enfant, une flûte turque mais aussi un rhinocéros et... un plateau à fromages ! « Poètes, voici la loi mystérieuse : Allez au-delà » nous dit Hugo. Le promontoire du songe, coproduit par Le Liberté, est un spectacle qui nous tend la clé des songes, ce miracle qui « ouvre les yeux de l’âme »...

Production La Structure, Compagnie Jubilation,
Coproduction Le Liberté, scène nationale de Toulon
Avec le soutien du Théâtre dans les Vignes
et l’aide à la résidence du Théâtre de Semur-en-Auxois et du Théâtre Gaston-Bernard, Châtillon-sur-Seine

Calendrier
Durée : 1H00
Texte Victor Hugo
Adaptation Philippe Berling et Ivan Dmitrieff
Mise en scène Philippe Berling
Avec Ivan Dmitrieff
Scénographie et lumière Philippe Berling
Costumes Nathalie Prats